Chargement en cours...
(Selon votre connexion, le chargement peut durer quelques secondes.)

Le parlement renaît
de ses cendres

Le 14 avril, le canton célèbre son nouveau siège du pouvoir législatif. Visite guidée.

Rue Cité-devant

L'entrée principale du complexe parlementaire

Les architectes ont fait de cette ouverture vers la cité un vaste hall en démolissant un enchevêtrement de pièces et d'escaliers.

L'espace gagné révèle une ancienne ruelle médiévale et la façade de la Maison Charbon, juste à côté, avec ses deux fenêtres romanes.

Les grandes baies vitrées offrent la lumière et le paysage dont on profite en empruntant le spectaculaire escalier fait de bois et de métal.

Découverte récemment, au cours des travaux de reconstruction du parlement, une peinture murale présente les armoiries familiales qui ornaient le mur d'une ancienne salle d'apparat.

La buvette

Luminaires alignés et bar design

La buvette du Grand Conseil occupe le même espace que l'ancienne salle Perregaux. Elle est séparée en son milieu par un mur historique.

Les façades révèlent la maçonnerie de l'époque. La façade extérieure, elle, est neuve et remplace un mur qui menaçait de ne pas tenir.

L'escalier

Un spectaculaire escalier fait de bois et de métal

«Il a évolué avec le temps expliquent les architectes. On l'a voulu comme une promenade, avec ses paliers qui permettent au quidam de profiter de la même vue que les députés.»

La salle parlementaire

La raison d'être de ce complexe immobilier

Tout autour, les sons résonnent contre les murs, anciens ou neufs. Ici, dans le lieu où seront votées les prochaines lois vaudoises, l'ambiance sonore est feutrée.

Cette salle tout en bois est coiffée par la toiture en pyramide tronquée qui singularise le bâtiment et donne une dimension symbolique aux débats. Cette dimension symbolique s'associe avec l'apport de lumière zénithale.

L'immense baie vitrée. La ville, le lac, le Jura... «On a récupéré la matière historique mais aussi le paysage», résume Esteve Bonell

Les pas perdus

L'ancienne entrée du parlement a été entièrement restaurée..

Au sol, la disposition des galets a été reconstruite à l'identique, après qu'il a fallu creuser pour installer la ventilation du bâtiment.

Aux murs, des fenêtres ont été découvertes après que les décors de bois ont flambé.

Le toit

La toiture du parlement a fini par être recouverte de tuiles après une cure d'amaigrissement.

Plus imposante de 30%, la coiffe du bâtiment devait intégrer un système de circulation naturel de l'air intérieur.

Le projet initial prévoyait un puit canadien pour rafraîchir le bâtiment et un revêtement métallique pour profiter de la chaleur du soleil.

Textes: Alain Détraz  Photos: Philippe Maeder, Patrick Martin, Remy Gindroz, KEYSTONE  Modélisation: Atelier Cube SA et Bonell & Gil  Conception & réalisation: Mathieu Rudaz